L’alliance de mariage : les origines

Le mariage est l’évènement qui relie deux êtres pour le meilleur et pour le pire, et ce, pour toute la vie. Depuis des milliers d’années, le mariage, religieux ou non est une tradition qui s’est implantée sous beaucoup de formes dans le monde entier. L’union entre deux êtres est représentée pour beaucoup par un bijou de joaillerie : l’alliance de mariage.

Cette bague se veut très simple et très résistante car l’amour liant les deux personnes est éternel (c’est pour cela que ces bijoux restent en général assez simples, sous forme d’anneaux ornés de pierres précieuses ou non).

Qu’elle soit en or, en argent, ornée de diamants ou non, portée à l’annulaire gauche ou au droit vous allez tout connaitre de cette merveille de la joaillerie qui porte pour chacun un sens profond.

Qu’est-ce que l’alliance de mariage ?

Le mot « alliance » renvoie tout d’abord à une sorte d’union inébranlable, que ce soit entre des matériaux, des pays ou, dans ce cas, des personnes. La bague de mariage est alors le symbole matériel de cette union entre les deux personnes.

Destinée à être vue, elle informe du statut civil de la personne qui la porte. Traditionnellement, l’alliance est un bijou simple et sobre qui se limite à un simple jonc en métal résistant. Aussi, ce n’est que récemment que l’alliance féminine s’orne de pierres précieuses (saphir, diamant, rubis…).

Que l’on souhaite une bague originale ou plutôt classique, les alliages les plus plébiscités restent en général l’or (jaune, blanc ou rose) et le platine. Le tout peut être orné de pierres précieuses, le plus souvent de diamants. Au cours des dernières années, la mode est d’ailleurs passée d’un anneau fin à un anneau plutôt large que l’on aime sertir de pierres chez la femme, et est traditionnellement resté un anneau assez sobre pour l’homme.

En revanche, graver son alliance est une pratique ancestrale et assez largement diffusée. La bague est la plupart du temps gravée à l’intérieur, à l’abris des regards avec les noms des mariés et bien souvent la date du mariage, cela pour rappeler l’union et donner un caractère unique à cet anneau de métal. Il arrive également de plus en plus souvent que l’on grave un message personnel.

Que représente une alliance de mariage?

Qu’il soit en fer, argent, or ou n’importe quel alliage, ce petit anneau a encore plus de valeur que dans l’Antiquité païenne tant l’Église en a fait un symbole d’alliance indissoluble entre les deux mariés. L’église ayant par la suite eu un grand impact dans notre vie d’aujourd’hui, l’anneau ou alliance de mariage s’est imposé comme un rite de passage obligatoire pour sceller l’union entre un homme et une femme.

L’anneau représente aussi l’amour qui traverse le temps, c’est pour cela qu’il ne faut en général pas la retirer et au contraire la montrer aux autres et arborer la fierté de notre engagement. Cela peut aussi être un symbole de réussite sociale pour beaucoup car le mariage montre une stabilité dans la vie de la personne.

Porter une alliance de mariage : quelles sont les différentes pratiques?

Aujourd’hui, en France, on porte sa bague de mariage à l’annulaire gauche. Pourtant, jusqu’au Moyen-Âge, c’est à l’annulaire droit et même au pouce qu’il était coutume d’arborer son alliance.

Remontons donc le temps pour connaître les différents us et coutumes de la représentation de l’amour éternel au fil des années.

L’alliance de mariage dans le temps

L’histoire de l’alliance recoupe depuis toujours inévitablement celle du mariage et de ses pratiques. Des fouilles archéologiques ont même mis en évidence la forme en anneau plat de l’alliance ; aujourd’hui encore caractéristique. Cette tradition ne s’est jamais perdue car on retrouve cette alliance durant toute la chronologie de l’histoire de l’homme.

Instauré pendant l’Antiquité, le mariage est depuis des millénaires l’institution qui unit un couple devant la loi (divine ou civile) en vue de former une famille. Déjà du temps de la Rome Antique, on s’échangeait une bague en symbole de l’engagement pris par les époux.

Chez les juifs et les Romains – et on suppose chez d’autres peuples païens – l’homme avait coutume de passer un anneau à l’auriculaire de sa future épouse, comme gage de confiance.

Il s’agissait d’une réplique d’un anneau ou d’un sceau personnel que le mari portait lui-même au pouce, plaçant ainsi la femme sous son autorité. Cela se faisait davantage chez les classes aisées que populaires.

Des coutumes qui diffèrent selon les pays

Cette coutume, instituée pour le mariage chrétien au VIe siècle, s’est ensuite étendue dans le monde entier. Dans certains pays, ces alliances sont présentées avec solennité sur un petit coussin apporté par un enfant d’honneur lors de la cérémonie et après l’échange des traditionnels vœux de mariage. Lors du sacrement, le prêtre les asperge d’eau bénite et invite les époux à se les échanger en se jurant fidélité et amour pour la vie.

Ce geste n’a plus la même signification aujourd’hui. L’homme et la femme, quel que soit leur milieu, s’échangent des anneaux le jour de leur mariage comme signe d’amour en le plaçant à l’annulaire gauche. La symbolique de l’annulaire gauche vient du fait qu’il a dans ce doigt une veine qui conduit directement au cœur. Ce geste aurait pour effet de les unir face à la religion et à la loi (dans le cadre d’un mariage à la mairie).

Dans certains pays comme en Espagne (exceptée en Catalogne), Grèce, Russie ou encore en Hongrie et en Pologne, on continue de la porter à l’annulaire droit ; de même qu’en Allemagne, en Norvège et Autriche.

Aux Pays-Bas, selon sa confession, les pratiques varient : plutôt à gauche si on est catholique et à droite si on est protestant.

Même si l’endroit où est porté la bague selon les pays ou les confessions diffère, le but de l’alliance de mariage reste le même, celui d’unir deux individus pour la vie.

Le mariage : l’engagement symbolisé par l’alliance

Fût une époque où l’engagement du mariage concernait principalement les familles, le but était alors de s’associer à de riches et puissantes familles pour en tirer des bénéfices mutuels, monétaires ou de pouvoir. Le mariage n’était donc pas totalement une affaire d’amour entre deux individus mais avait des conséquences bien plus grandes. Aujourd’hui, la vision a tout de même bien changé car au cœur du mariage est mis en avant l’amour entre l’homme et la femme ou des personnes de même sexe.

Bien évidemment ce cérémonial n’est pas obligatoire au sein du sacrement et n’a aucune valeur pour valider un mariage. Mais l’anneau nuptial peut aussi revêtir un caractère sacramentaire, à l’image de l’anneau du pécheur reçu par le Pape au début de son pontificat ou de celui des religieux (cardinaux, évêques, sœurs…).

D’un simple cercle en métal, l’anneau nuptial ainsi bénit et revalorisé devient un instrument de vie consacrée, rappelant que le mariage entre un homme et une femme est aussi une vocation, supposant renonciations et sacrifices sanctifiants.

Signe de prière de l’Église pour ses enfants, il représente une aide spirituelle et peut même posséder la force d’un exorcisme contre les tentations et le mal menant à l’adultère.

Plus qu’un acte d’amour, de fidélité ou de devoir conjugal, porter toujours son alliance est une bonne protection car il est dit qu’une fois le couple uni, Dieu attribue un ange spécial pour le protéger comme une seule chair. Leur lien va donc au-delà du simple « oui » prononcé lors de la cérémonie et va bien plus loin sur un plan spirituel.

Ils ne seront plus deux mais une seule chair jusqu’à ce que la mort les sépare car « Lorsqu’on ressuscite d’entre les morts, on ne prend ni femme ni mari, mais on est comme les anges dans les cieux » (Mc 12, 25).

Mariage et fiançailles : deux occasions, deux bagues

Traditionnellement, les fiançailles et le mariage n’ont pas les mêmes significations, et par ailleurs pas les mêmes coutumes. Tout d’abord, les fiançailles viennent avant le mariage et servent de « promesse » de mariage.

C’est en général l’homme qui prévoit de demander en mariage sa bien-aimée en lui faisant la surprise de la demande. Cette demande est souvent un moment marquant pour le couple car elle symbolise le début de la préparation du mariage.

Les deux futurs époux vont alors traditionnellement ensemble chercher leurs futures alliances de mariage pour trouver celles qui leur correspondent le mieux.

L’alliance de mariage, le symbole essentiel du mariage

Finalement, l’alliance de mariage est toujours au centre de la tradition et cela sans distinction entre un mariage classique, moderne, religieux ou laïque ou entre des personnes de même sexe ou de sexes opposés. Tant sur le plan social que sentimental, le symbole reste toujours la bague qui permet de tout officialiser et de montrer son union pour la vie.

Le choix de cette pièce est donc primordial pour le couple qui s’unira pour la vie.

Découvrez notre collection d’alliances finement dessinées.

Close

Cart (0)

Cart is empty Aucun produit dans le panier.

Laujoa Joaillier Créateur

Chez Laujoa, nous sommes joailliers et créateurs. De l’inspiration artistique, à la réalisation en atelier, nous maîtrisons la création de votre bijou.


Bague en or jaune 18 carats sertie d’un diamant en taille brillant en pierre centrale, entouré de deux diamants en taille demi-lune et de deux diamants en taille baguette. Les pierres principales sont entourées par un bandeau de diamants.
Bague en or jaune 18 carats sertie d’un diamant en taille brillant en pierre centrale, entouré de deux diamants en taille demi-lune et de deux diamants en taille baguette. Les pierres principales sont entourées par un bandeau de diamants.
Bague en or blanc 18 carats sertie d’un diamant en taille émeraude en pierre centrale, entouré de deux diamants en taille demi-lune. Le corps de bague est en forme biseau serti de diamants.
Bague en or blanc 18 carats sertie d’un diamant en taille émeraude en pierre centrale, entouré de deux diamants en taille demi-lune. Le corps de bague est en forme biseau serti de diamants.
Bague en or blanc 18 carats sertie d’un saphir en taille ovale en pierre centrale, entouré de six diamants en taille brillant. Les pierres principales sont entourées par un bandeau de diamants.
Bague en or blanc 18 carats sertie d’un saphir en taille ovale en pierre centrale, entouré de six diamants en taille brillant. Les pierres principales sont entourées par un bandeau de diamants.
Pendentif en or blanc 18 carats monté sur une chaîne forçat diamanté, serti d’un diamant en taille brillant, entouré d’un bandeau de saphir.
Pendentif en or blanc 18 carats monté sur une chaîne forçat diamanté, serti d’un diamant en taille brillant, entouré d’un bandeau de saphir.
Bague en or jaune 18 carats sertie d’un rubis en taille ovale en pierre centrale, entouré de six diamants en taille brillant sertis griffe.
Bague en or jaune 18 carats sertie d’un rubis en taille ovale en pierre centrale, entouré de six diamants en taille brillant sertis griffe.
Pendentif en or blanc 18 carats monté sur une chaîne forçat diamanté, serti d’un saphir Padparadscha en taille trillant, entouré d’un bandeau de diamants.
Pendentif en or blanc 18 carats monté sur une chaîne forçat diamanté, serti d’un saphir Padparadscha en taille trillant, entouré d’un bandeau de diamants.
Bague bandeau en or jaune 18 carats sertie d’un saphir en taille coussin en pierre centrale. Des bandes de diamants viennent entourer la pierre principale.
Bague bandeau en or jaune 18 carats sertie d’un saphir en taille coussin en pierre centrale. Des bandes de diamants viennent entourer la pierre principale.
Bague en or blanc 18 carats sertie de 6 diamants de tailles différentes. La disposition asymétrique des pierres apporte modernité à un modèle classique.
Bague en or blanc 18 carats sertie de 6 diamants de tailles différentes. La disposition asymétrique des pierres apporte modernité à un modèle classique.
Discutons ensemble.
Demande d'informations
Thomas - LAUJOA
Bonjour,
Avez-vous besoin d'informations ?