LES METAUX PRECIEUX

L’OR

L’or est le métal précieux le plus connu dans le monde. Il fascine les hommes depuis toujours et continue de susciter des convoitises. Synonyme de beauté et de noblesse il est utilisé depuis des siècles dans la confection de bijoux car il est souple, malléable et ne ternit pas dans le temps ce qui en fait un métal quasiment inaltérable. Source d’énergie et de divin dans de nombreuses cultures, sa couleur fait échos à celle du soleil.
L’unité de mesure de l’or est le carat ce qui correspond à sa teneur en or pur. A ne pas confondre avec le carat des pierres qui correspond au poids de celles-ci (1 carat de pierre est égal à 0,2 gramme).
On entend souvent parler de l’or 24 carat, 18 carats ou encore 9 carats mais à quoi cela correspond-t-il vraiment ?
Un carat d’or correspond à 1/24ème de la masse totale de l’alliage, donc de l’or 24 carat correspond à 24/24ème que l’on appelle aussi or fin ou pur. Aujourd’hui on utilise une mesure en millième donc l’or 24 carat correspond à de l’or 999/1000ème car l’or pur n’existe pas. Il reste toujours 1/1000ème d’un autre alliage.
Il faut savoir que l’or fin soit 24 carats est très peu utilisé en joaillerie car il est trop malléable et il existe un risque d’altérer le bijou dans le temps. Il fut utilisé pour des rites religieux où la pureté du métal jaune jouait un rôle prépondérant. L’or 24 carat est essentiellement utilisé en lingot afin de faciliter ses conditions de stockage.
L’or 18 carat est l’alliage le plus utilisé en joaillerie. Le fait de « mélanger » de l’or 24 carat à un autre métal lui apporte de la robustesse nécessaire à l’utilisation quotidienne d’un bijou. L’or 18 carat correspond donc à 18/24ème soit 750/1000ème donc l’or 18 carat est composé de 75% d’or 24 carat et de 25% d’argent, cuivre, palladium ou platine. Les 25% de métal d’apport donneront la couleur à l’or en fonction des proportions d’alliage. Les couleurs d’ors les plus connues sont le jaune, le blanc et le rose. On trouve également des alliages tels que l’or noir, bleu ou rouge.
Chez Laujoa, nous travaillons avec de l’or jaune, de l’or rose et de l’or gris. L’appellation or blanc est « erronée » car en fait dans le milieu de la joaillerie on appelle or banc de l’or gris. C’est une fois que le bijou est terminé et qu’il est passé dans un bain de rhodiage qu’on l’appelle or blanc. C’est cette fine couche de rhodium qui donnera au bijou son aspect blanc. Toutes nos créations en or sont réalisées avec de l’or 750/1000ème soit or 18 carats.

differentes couleurs de l'or

L’OR RECYCLÉ

Chez Laujoa, nous avons fait le choix d’utiliser de l’or recyclé car cet or est déjà extrait des mines. Notre fournisseur d’or est labellisé RJC (Responsible Jewellery Concil), ce qui nous permet d’en garantir la traçabilité et la qualité. Dans un monde où il faut faire attention à nos ressources naturelles, l’extraction aurifère est très polluante et nécessite une grande part de minerais afin d’obtenir une infime quantité d’or.
Il existe des ors avec des labels « éco-responsable » mais le problème c’est que l’on continue l’extraction bien que plus soucieuse de l’environnement mais il faut savoir qu’il y a aujourd’hui assez de stock d’or pour couvrir les 50 prochaines années de l’industrie de la joaillerie.
L’or est recyclable à l’infini car lors de l’affinage qui correspond à la séparation de l’or fin et des alliages (processus de recyclage), il reprend ses caractéristiques initiales afin de pouvoir être réutilisé pour de nouvelles créations.

LE PLATINE

Le platine est connu depuis l’antiquité cependant ce n’est qu’au XVIIIème siècle que les explorateurs espagnols le ramènent de Colombie et le font découvrir aux européens. C’est aujourd’hui le métal le plus noble et précieux pour la joaillerie car il a la particularité de ne jamais ternir grâce à son blanc naturel mais aussi d’être résistant à la corrosion, aux réactifs courants et acides. Il est aussi anallergique, ce qui en fait un très bon métal pour les clients ayant des sensibilités de la peau.
L’inconvénient de l’utilisation du platine en joaillerie est d’ordre financier car il est plus cher que l’or mais aussi c’est un métal plus malléable que l’or gris et donc les rayures sont plus susceptibles de se voir. A savoir aussi qu’un bijou réalisé en platine sera plus lourd qu’un bijou réalisé en or 750/1000ème.
Le platine pur est mélangé avec un métal d’apport tel le cuivre, l’or, le palladium et l’iridium. Le titre légal du platine est 950 soit 95% de platine et le reste d’alliage.

L’ARGENT

Bien que l’argent soit un métal précieux, chez Laujoa, nous avons décidé de ne pas proposer de bijoux fabriqués dans ce métal. Il faut savoir que l’argent est plus généralement utilisé en bijouterie ou comme métal principal pour des bijoux plaqué or et ceci ne correspond pas aux standards de prestige de notre marque de joaillerie.
Bien que l’argent soit un métal bien plus accessible que l’or, il a l’inconvénient d’être malléable et il est donc sujet aux rayures et chocs. De plus ses caractéristiques chimiques font que c’est un métal qui noircit avec le temps.
Concernant sa composition, l’argent 925 veut dire que l’alliage est composé de 92,5% d’argent pur et de 7,5% d’autres métaux, le plus souvent du cuivre.

LES POINÇONS

Toutes les personnes qui s’intéressent aux objets d’arts fabriqués avec des métaux précieux ont entendu parler de poinçons. Il faut savoir qu’en France, nous comptons plus de 5000 poinçons depuis le Moyen-Age.
Les poinçons sont insculpés (marquer d’un poinçon) sur les objets d’art comme une signature. Ils permettent de garantir aux acheteurs la qualité et la provenance des créations.
L’utilisation des poinçons débute en France sous Louis IX afin de préserver les acheteurs des abus quant au type de métal utilisé. La charte parisienne des Orfèvres leur impose de garantir le titre, c’est-à-dire la teneur en métal précieux de leur alliage d’or ou d’argent, de leurs ouvrages.
Ce n’est qu’en 1355 que le poinçon de maitre (fabriquant) voit le jour, il doit comporter une fleur de lys couronnée et un symbole propre à chaque orfèvre afin de pouvoir identifier l’auteur d’une pièce.  Aujourd’hui il a une forme de losange avec la lettre initiale de son nom et le symbole qui a été choisi par le fabricant.
C’est sous Louis XIV en 1674 que la taxes sur les métaux précieux va être mise en place par Colbert.
La révolution française va ensuite tout bouleverser car elle mettra un terme au système des corporations des orfèvres. Une certaine anarchie règne de 1791 à 1798 puisque l’Etat n’exerce plus aucun contrôle sur le titre des pièces réalisées entrainant ainsi de nombreuses fraudes.
C’est à partir des années 1800 que l’ordre revient avec de nouvelles lois qui impliquent que chaque pièce doit contenir les deux poinçons : le poinçon de maitre et le poinçon de garantie. Ces poinçons ne dépendent pas du type d’objet d’art : pièces de bijouterie, horlogerie, joaillerie ou orfèvrerie mais de leur teneur en métal précieux. Aujourd’hui, toutes les pièces sont contrôlées par les douanes françaises ou par des organismes agréés par les douanes. Il est obligatoire de poinçonner toutes les pièces qui sont composées de plus de 3 grammes d’or et de 30 grammes d’argent.

siginification poincons bijou

Close

Cart (0)

Cart is empty No products in the cart.

Laujoa Joaillier Créateur

Chez Laujoa, nous sommes joailliers et créateurs. De l’inspiration artistique, à la réalisation en atelier, nous maîtrisons la création de votre bijou.